facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause
%POST_TITLE% Thumbnail

Et chez vous, qui s’occupe d’organiser les vacances ?

Sujet d’actualité qui revient souvent dans mes discussions ! Nous, les femmes, reprochons à nos tendres moitiés de « devoir » tout organiser… sinon rien ne se fait. C’est peut-être (ou pas) votre cas. Nous fonctionnons différemment des hommes en ce qui concerne l’organisation des vacances… et l’essentiel pourrait se résumer en une phrase : Les femmes ont tendance à vouloir organiser des vacances « parfaites », alors que les hommes ont tendance à se jeter « tête baissée ». Voici l’histoire de Valérie et Marc qui réservent, chacun à sa manière, leurs vacances…

Valérie réserve un billet d’avion

Où va-t-on aller ? À cette période est-ce qu’il ne fait pas trop chaud ? Combien d’heures de décalage horaire ? Est-ce qu’il y a des moustiques ? La dengue ? Quels vaccins sont nécessaires ? Peut-on boire l’eau ? 

Vol direct ou avec escale ? Avec escale c’est moins cher, mais un vol direct c’est moins fatiguant.

Je réserve via ebookers ou directement sur le site de la compagnie ? Je vais simuler sur les deux pour voir les différences de tarif. 

Et la réservation, je la fais quand ? Est-ce que ce n’est pas trop tôt ? Les prix vont-ils augmenter ? J’attends un peu ? Je refais la simulation demain ? Mais je crois qu’il faut réserver durant la nuit pour éviter les frais de dossier. Si j’allais plutôt dans une agence ? Ils font des prix de gros, oui, mais ils prennent une commission.

À quelle heure partir ? Trop tôt le matin ça implique de se lever encore plus tôt et après on est fatigués pour les visites du premier jour. Dans l’après-midi ça coupe la journée. En fin d’après-midi, on perd une journée. Le soir, on passe la nuit dans l’avion mais peut-on partir la veille ?

À quelle heure revenir ? L’après-midi ça ne sert à rien car on sent que le départ approche et on n’apprécie pas les visites du dernier jour. Le matin, on n’aura pas le temps de profiter du petit déjeuner de l’hôtel. Le soir c’est bien, mais à quelle heure on arrive ? Et si je suis trop fatiguée le lendemain pour aller travailler ? Et si le vol était retardé ?

Combien de valises j’enregistre ? Une seule ça nous fait économiser de l’argent mais si on achète trop sur place tout ne rentrera pas. Deux valises dont une vide ? Est-ce que je prends une petite valise comme bagage à main ? Ou alors je prends des billets, valises comprises ? Mais si je ne prends qu’une valise alors ça ne vaut pas le coup !

J’ai le choix du siège, est-ce que j’opte pour cette option ? Si je ne le fais pas sera-t-on à côté ? Si je le fais, je prends lequel ? Si j’ai un siège devant, c’est plus cher. Si c’est derrière, on va attendre longtemps pour sortir de l’avion. Au milieu alors ? Mais je ne verrai pas le sol car les ailes gâchent toute la vue… Bon, je prends au milieu devant, mais c’est proche des WC, ça ne va pas sentir bon ! 

Je paie avec quelle carte ? Combien ça coûte l’assurance annulation ? Je la prends quand même ? 


Marc réserve un billet d’avion

Chérie, fais ta valise on part en week-end prolongé à Barcelone.

Oui, avec le bébé pourquoi ? Que veux-tu que ça craigne ? Il ne boira pas l’eau du robinet, c’est tout !

Euh, je n’ai pas pris de bagage en soute… pas besoin. Si ? Toutes ces couches pour 4 
 jours ? Pas grave on rajoutera un bagage à l’aéroport ! C’est cher ? On achètera les petits pots sur place dans ce cas. Prends le minimum.

J’ai pris un vol très tôt le matin et on rentre très tard le soir comme ça on amortit notre voyage ! Mais non, nous ne serons pas trop fatigués, on dormira dans l’avion !

La météo ? Non, je n’ai pas regardé. J’ai choisi Barcelone car ce n’est pas trop loin et ça se fait vite en 4 jours. Il pleut ? La pluie ne dure jamais très longtemps dans les pays du Sud.

Oui, ça j’y ai pensé, j’ai réservé les sièges, là où il y de la place pour les pieds. Non, je n’ai pas trouvé ça cher : seulement 26 CHF. C’est le tarif par siège ??? Je n’ai pas fait attention.

Le passeport pour le bébé ? Quel passeport ? Il faut un passeport pour le bébé aussi ? Ah… combien de temps pour l’obtenir ? Mais on part ce week-end !

Euh… comment ça l’assurance annulation ne va pas fonctionner pour cette raison ? On a qu’à dire que le petit est malade alors !


Peut-être suis-je gentiment dans l’exagération, mais vous voyez comme Valérie, qui veut être certaine d’opter pour la meilleure solution, perd du temps à réserver. Elle se pose beaucoup de questions, elle doute de tout. Au contraire, Marc ne réfléchit pas longtemps, il agit impulsivement, convaincu de faire le bon choix. Au final, il peut perdre beaucoup (un joli week-end et le prix des billets d’avion dans notre exemple).

Trouvez le juste équilibre : il faut prendre le temps de la réflexion sans rechercher la perfection. Un peu d’imperfection laisse une dose de piment nécessaire, une petite part d’imprévu qui n’est pas désagréable. 

Et le rapport avec la finance ? Nul besoin de tout connaître, de tout maîtriser. Réfléchissez avant d’agir, mais pas jusqu’au doute, sinon vous ne vous lancerez jamais.